Chômage - Page 2

  • Mieux vaut être riche et bien qualifié…

    Imprimer

    Même le très libéral The Economist, revenant sur une récente étude de l’OCDE, en convient : partout l’écart entre hauts et bas salaires s’est fortement creusé au cours des dernières décennies, et la part du travail à la valeur ajoutée totale n’a cessé de diminuer, l’un expliquant en partie l’autre.

    En cause, de nombreux facteurs allant de la mondialisation à la généralisation des nouvelles techniques fondées sur les TIC, qui éjectent les travailleurs faiblement qualifiés d’une production de plus en plus automatisée ou délocalisée et concentrent le revenu entre les mains de ceux des salariés, grands patrons et indépendants aux savoirs pointus, les mieux à même de capitaliser pour leur compte les effets du changement.

    Lire la suite

  • Leçons d’histoire de l'ex-DDR bonnes à prendre

    Imprimer

    Il y a 60 ans jour pour jour, les chars soviétiques réprimaient dans le sang la première révolte populaire du bloc socialiste, faisant une cinquantaine de morts dans les rues de Berlin-Est.

    Trois ans plus tard, un 28 juin, les ouvriers des usines Cegielski de Poznań se mettaient en grève et descendaient dans la rue aux cris de “zadamy chleba !” (nous réclamons du pain). Le soulèvement sera lui aussi écrasé par les chars, préfiguration du sort qui sera réservé en novembre de la même année aux insurgés de Budapest. Puis se succéderont en une tragique litanie la brutale interruption du Printemps de Prague (août 1968), les émeutes de la Baltique (Gdynia, décembre 1970), l’état de guerre (décembre 1981), l’enfermement des militants du KOR et l’interdiction du syndicat Solidarność. Tant de centaines de vies compromises pour parvenir finalement, moins d’une décennie plus tard, à la chute du Mur, à l’effondrement de l’URSS et à la réunification de l’Allemagne.

    Lire la suite

  • Sous le chômage, l’Europe bouge

    Imprimer

    Trois nouvelles, qui apparemment n’ont rien à voir, ont fait ces temps-ci les titres de la presse européenne. Jeudi dernier, El Pais annonçait que l’Espagne en crise avait franchi la barre des 6 millions de chômeurs et enregistrait, avec 27,16%, le taux de chômage le plus élevé de son histoire. Une semaine plus tôt, le Financial Times notait que la Pologne, exportatrice il y a quelques années encore de sa main-d’œuvre, voyait désormais affluer des travailleurs espagnols, portugais et italiens. Plus de 10% des quelque 100'000 personnes qui y sont d’ores et déjà occupées dans l’outsourcing sont de nationalité étrangère, et ce secteur, en forte expansion, devrait croître de près de 20% cette année. Après le plombier polonais débarquant à l’ouest, voilà donc l’informaticien du sud venant s’installer sur les bords de la Vistule (où l’on compte aussi un ou deux milliers de Grecs, mais d’immigration plus ancienne).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Chômage, Croissance, Europe 2 commentaires