banques centrales

  • De l’effet pervers des bas taux d’intérêt

    Imprimer

    taux d'intérêt.jpgUn aspect souvent négligé de la politique de bas taux d’intérêt pratiquée par les banques centrales afin de contenir la crise et des rendements extrêmement bas, y compris à long terme, qui en résultent (celui, à dix ans, des emprunts de la Confédération dépasse à peine 1%!), est que la valeur actuelle des engagements futurs a, de ce seul fait, considérablement augmenté.

    Or, quels sont ces engagements futurs?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Taux d'intérêt 0 commentaire