02/03/2016

Libre circulation à la carte

Médecins, paysans, même combat ? Au nom d’un souci, en soi légitime, de défense de la qualité, les représentants de ces deux corporations s’emploient depuis quelque temps à convaincre le bon peuple de tout ce qu’il peut y avoir de contraire à ses intérêts bien compris dans l’ouverture des frontières aux échanges. On aura remarqué ainsi cet encart de l’Ordre des gynécologues-obstétriciens genevois paru dans ces colonnes le 26 février dernier, s’inquiétant du «fort risque de diminution de la qualité des prestations fournies par des médecins non formés aux normes helvétiques», comme on aura pu observer la multiplication d’initiatives lancées par les lobbies agricoles en vue d’assurer, les unes la sécurité, les autres une meilleure qualité de notre alimentation.

Lire la suite

07:15 Publié dans Démocratie, gouvernance, Humeur, Prix, salaires, revenus, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

26/01/2016

Davos, entre bling bling et blablabla

Davos approche les cinquante ans. C’est un bel âge pour un symposium qu’une notoriété glanée depuis 1971 a désormais érigé au rang – au statut ? – d’organisation internationale presque égale aux G8 et autres réunions des grands de ce monde tenues hors des enceintes légitimement élues par la communauté des nations, ONU en tête.

Cette réputation, qui fait la fierté de la Suisse et tout particulièrement de Genève qui en abrite le siège, a peu à peu amené le Forum de Davos, devenu mondial en 1987, à non plus seulement servir d’hôtelier aux quelque 1500 dirigeants politiques et chefs d’entreprise qui s’y rencontrent chaque janvier, mais encore à publier tout au long de l’année une série de global reports distribuant bons et mauvais points aux pays passés au crible d’une batterie d’indices assez arbitrairement choisis.

Lire la suite

07:31 Publié dans Air du temps, Croissance, Futur, Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

18/11/2014

“Jamming”, “partial filling”... Le côté obscur de la finance

Après la crise de 2008, on pouvait penser que les banques, déconfites et honteuses, feraient profil bas et encaisseraient sans broncher les sanctions accompagnant leur sauvetage. Hé bien non ! Comme vient de le montrer une enquête menée conjointement par la CFTC américaine, la FCA britannique et la FINMA depuis 2010, quatre ou cinq grandes banques dont UBS, qui se partagent à elles seules la moitié d’un marché mondial des devises estimé à 5,3 billions de dollars de chiffre d’affaires quotidien (mars 2013), se sont laissées aller à manipuler les cours de référence de quelques unes des principales monnaies qui y sont négociées.

Lire la suite

09:37 Publié dans Air du temps, Capital, Finances, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/08/2014

Fonds vautours, drôles d’oiseaux

On les appelle vautours parce que, à l’instar du volatile en question, ils profitent de l’état de faiblesse de leur proie pour fondre sur sa dépouille. Mais si le rapace est utile à l’écosystème, les fonds spéculatifs, qui misent sur la détresse d’un débiteur pour réaliser d’insolentes plus-values en rachetant ses emprunts à des conditions dérisoires avant d’en récupérer le montant intégral du nominal, méritent-ils qu’on les considère identiquement comme des éboueurs naturels du capitalisme ?

Lire la suite

08:09 Publié dans Ethique, Finances, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

11/02/2014

Ces remèdes pires que le mal

Le contingentement de l’offre de travail dans lequel tant de Suisses voient leur salut est un exemple typique de ces remèdes qui sont pires que le mal. Ce que l’on entend protéger, l’emploi indigène, dépend au contraire, de manière «contre-intuitive» comme on dit aujourd’hui, d’une libre circulation des personnes et des capitaux, car c’est cette liberté de mouvement qui débride la croissance, seule créatrice d’emplois.

Lire la suite

14:09 Publié dans Air du temps, Chômage, Concurrence, Croissance, Démocratie, Humeur, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

26/03/2012

Travail contre capital ? Non, jeunes contre vieux !

L'assainissement des grandes caisses publiques genevoises, CEH et CIA, fusionnées pour éviter à la plus éclopée des deux de devoir recourir à des mesures plus douloureuses encore, renvoie à l'éternel débat sur les conséquences réelles ou supposées du vieillissement. On connaît la chanson: afin de maintenir des droits acquis (comme si, en la matière, on pouvait faire abstraction de la démographie et, accessoirement, de l'évolution économique), les opposants à toute réforme sérieuse de la prévoyance contestent la nécessité d'un effort supplémentaire d'épargne et s'arc-boutent aux taux actuariels actuels (taux technique, taux de conversion) dont chacun sait ou devrait savoir qu'ils ne correspondent plus à rien.

Pour rappel, un taux technique de 4%, même ramené à 3,5%, alors que les rendements sans risque de placements à 30 ans s'approchent péniblement de 1,5%, permet de se contenter théoriquement d'une accumulation de capitaux bien inférieure à celle qui serait nécessaire pour garantir les rentes promises.

Lire la suite

17:39 Publié dans Financement des retraites, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |