• Un plan fou pour sortir de la crise et de la « japonisation »

    Imprimer

    Parler de crise ? En Suisse, cela ne peut susciter en ce moment que des hochements de tête. L’économie va bien, le chômage reste faible, l’industrie encaisse pour l’heure sans trop de mal la hausse du franc. Mais partout ailleurs on s’inquiète de la stagnation persistante que nourrit une absence d’inflation – ou plus exactement, une hausse des prix si ténue qu’elle correspond, en fait, à une déflation devenue permanente, illustrée par des taux d’intérêt nominaux de plus en plus négatifs.

    Lire la suite

  • Il ne sert à rien de tirer sur l’ambulance

    Imprimer

    Mais qui sont ces techniciens qui n’ont de compte à rendre à personne et pourtant engagent nos destinées à tous ? La question fait ici référence aux banquiers centraux et, derrière eux, aux équipes de macroéconomistes et d’économètres qui préparent leurs décisions. Elle pourrait s’appliquer aux autres grandes administrations (la santé, le social, les transports), mais elle prend un relief particulier lorsqu’il s’agit de politique monétaire, singulièrement depuis que celle-ci a abouti à la généralisation de taux d’intérêt négatifs, si négatifs même que des emprunts d’Etat à cent ans d’échéance se négocient depuis peu sur le marché secondaire à moins de zéro de rendement !

    Lire la suite

  • Payer à la vitesse de l’éclair

    Imprimer

    On vit décidément une drôle d’époque. L’argent, et il y en a toujours davantage, circule de plus en plus vite, alors que les économies croissent de plus en plus lentement. Sans doute n’y a-t-il qu’un rapport lointain entre la vitesse des règlements, qui se compte désormais en secondes, et la décélération des flux commerciaux, freinés par l’escalade tarifaire entre les Etats-Unis et la Chine sans parler d’autres sources d’inquiétude. Mais il n’est pas exclu que l’une déborde sur l’autre.

    Lorsqu’il se passait des jours, parfois des semaines, entre une décision de paiement prise par un acheteur A et sa matérialisation sur les livres d’un vendeur B, la viscosité du processus de règlement offrait à beaucoup d’intermédiaires l’occasion de justifier leur raison d’être et, partant, celle d’expliquer le caractère indiscutablement fondé des frais y afférents. Banquiers, comptables, vérificateurs, juristes préposés à la compliance y trouvaient leur compte, et la terre continuait de tourner.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • La guerre des monnaies a commencé

    Imprimer

    On sentait la chose venir, elle est venue. Faute de disposer d’une riposte correspondante sur le terrain commercial, la Chine a décidé de laisser choir sa monnaie face au dollar. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le renminbi est tombé à son plus bas niveau depuis 2008, en partie certes sous l’effet des craintes qui ont envahi les marchés à l’annonce des nouvelles hausses tarifaires brandies par un président des Etats-Unis plus déterminé que jamais, mais aussi et peut-être surtout en raison de la décision prise par la Banque populaire de Chine de ne plus défendre le yuan face au dollar.

    La réaction américaine ne se fera probablement pas attendre, et pour cause.

    Lire la suite

    Lien permanent 4 commentaires