• L’économie selon Trump

    Imprimer

    Le président en exercice des Etats-Unis a une vision simple et claire de l’économie. Leur balance commerciale demeure-t-elle systématiquement déficitaire ? C’est que les barrières douanières érigées par leurs concurrents freinent les exportations américaines. Les autres monnaies sont-elles sous-évaluées par rapport au dollar ? C’est que la Chine, l’Europe, le Japon, peut-être même la Suisse, manipulent leurs taux de change. La croissance du produit intérieur brut faiblit-elle dangereusement, revenue qu’elle est des 3,1% du premier trimestre à 2,1% au second ? C’est que la Réserve fédérale a relevé à plusieurs reprises ses taux directeurs, avant de se refuser obstinément jusqu’ici à les abaisser.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Etats-Unis 11 commentaires
  • Faire contre mauvaise fortune bon cœur

    Imprimer

    Les programmes internationaux de réforme de l’imposition des entreprises risquent de coûter cher à la Suisse. On a déjà pu mesurer ce que l’alignement des taux d’imposition résultant de la suppression des avantages fiscaux consentis à certaines sociétés étrangères allait entraîner comme manque à gagner pour leurs cantons de domicile. Les nouvelles mesures qui se profilent, toujours en application des standards minimaux du BEPS («Base Erosion and Profit Shifting», ce projet de l’OCDE en matière de lutte contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices), devraient entraîner une perte fiscale d’ampleur encore plus grande pour la Suisse, car il ne s’agira plus simplement de faire disparaître des inégalités de traitement à l’intérieur du pays entre entreprises locales et sociétés étrangères à statut privilégié, mais beaucoup plus largement de participer à la lutte qui se mène, à l’échelle de l’OCDE et du G 20, contre les pratiques abusives en matière de «prix de transfert», qui conduisent les multinationales à localiser l’essentiel de leurs bénéfices dans les pays à bas taux d’imposition. Selon le Département fédéral des finances, la Confédération pourrait y perdre jusqu’à 5 milliards de francs par année, sans compter la part des cantons et des communes.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • Suisse-Europe, oser dire l’indicible

    Imprimer

    Pauvre Joseph Deiss. Pour avoir répété sa ferme conviction que la Suisse aurait tout à gagner d’une adhésion à l’Union européenne, le voilà couvert d’insultes et même menacé de mort. L’ancien conseiller fédéral, partisan depuis toujours d’une ouverture du pays au monde (il avait plaidé pour l’entrée de la Suisse à l’ONU), défenseur presque contre tous des avantages pourtant indéniables qui seraient ceux d’une participation pleine et entière à la construction européenne, se heurte donc au «Tabuthema» de nos chers compatriotes alémaniques, rangés nombreux sous la bannière d’une UDC toujours gagnante lorsqu’il s’agit des relations de la Suisse avec l’extérieur.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Europe, suisse 6 commentaires
  • Et revoilà la monnaie pleine !

    Imprimer

    Chassée par la porte, la monnaie pleine est peut-être en train de revenir par la fenêtre. Le débat suscité par l’émergence des crypto-monnaies conduit en effet à postuler qu’un beau jour, sans doute pas si lointain, les banques centrales pourraient être amenées à émettre leurs propres monnaies numériques. Car il est hors de question, pour toutes sortes de raisons bonnes ou mauvaises, de laisser filer le monopole de l’émission de moyens de paiement légaux vers des organisations privées telles que Facebook et consorts dont les ambitions en la matière, on l’a vu, sont immenses.

    Lire la suite

  • Banques centrales en ordre de bataille

    Imprimer

    On pouvait bien imaginer qu’après les robots humanoïdes et les chaînes d’assemblage automobiles, l’esprit fertile des innovateurs s’intéresserait à la finance et à la monnaie. D’où l’éclosion d’innombrables fintech à partir du début des années 2010, et la naissance en parallèle des premières crypto-monnaies, de l’emblématique Bitcoin aux dérivés technologiquement plus avancés d’Ethereum. Mais le comble de l’avancée en matière d’innovation financière est désormais atteint avec la rencontre de ces moyens d’échange numériques et du big data, cette masse d’informations collectées par les réseaux et les grands distributeurs. L’exemple le plus spectaculaire de ce croisement est la naissance de Libra, la crypto-monnaie promise dit-on à une destinée universelle.

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires