• La dette ? Tantôt blanc, tantôt noir…

    Imprimer

    Faut-il oui ou non s’inquiéter de la dette ? Un correspondant s’interroge, après avoir lu tout et ensuite son contraire. La vérité est que les avis y compris les plus autorisés sont partagés sur la question. D’un côté, les statistiques montrent que l’endettement global n’a jamais été aussi élevé, en chiffres absolus comme en proportion du produit intérieur brut, que ce soit dans le monde occidental ou dans les pays émergents, Chine en particulier. De l’autre, on commence à s’inquiéter sérieusement d’un ralentissement économique qui s’accentue et conduit les autorités monétaires, américaines en tête, à renvoyer à une date ultérieure les resserrements de liquidité qu’elles avaient programmés pour le proche terme. Mieux, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour constater l’impuissance de la politique monétaire et prôner la remise au goût du jour des déficits publics en tant que moyen de relancer une demande globale asthénique.

    Lire la suite

  • Finance imaginative, Acte II

    Imprimer

    Il y avait eu, d’abord, les techniques tout à fait particulières de la comptabilité créative qui, après l’éclatement de la bulle Internet, s’étaient soldées par la faillite du géant américain Enron et les déboires consécutifs de plusieurs de ses partenaires, dont celle d’Arthur Andersen. Mais cela ne fut rien en comparaison de ce que l’imagination débordante de la galaxie financière allait réussir quelques années plus tard à créer avec la titrisation de créances hypothécaires, les fameuses «mortgage-backed securities», ou MBS, ces sortes de sandwiches multicouches mêlant des actifs de qualité variable dont la moins bonne, la tranche des «subprime», devait précipiter le monde entier dans la pire crise d’après-guerre.

    Lire la suite

    Lien permanent 2 commentaires
  • Les taux bas sont faits pour durer

    Imprimer

    Jamais depuis au bas mot 150 ans les taux d’intérêt, toutes échéances et origines confondues, n’ont été aussi bas. Cela, on pouvait le supputer, tant les politiques monétaires engagées depuis la crise de 2008 et son cortège de faillites en tout genre ont littéralement noyé les marchés sous un flot de liquidités censées les prémunir contre tout risque de répétition d’aussi funestes enchaînements.

    Lire la suite

    Lien permanent 1 commentaire
  • Dumpings salarial, locatif... Mieux vaut être dedans que dehors

    Imprimer

    Largement répandu dans les années trente au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, le système dit du «closed shop» réservait l’embauche aux membres de syndicats reconnus. Peu à peu interdite au nom de la liberté de contracter, cette façon de fermer l’emploi aux travailleurs venus du dehors fait irrésistiblement penser, toutes choses bien sûr égales par ailleurs, à diverses politiques en cours aujourd’hui dans divers pays dont singulièrement la Suisse, censées lutter contre le dumping salarial, protéger le pouvoir d’achat, empêcher la concurrence forcément déloyale de pays lointains, bref, toutes formes de remise en cause de ce qu’il faut bien appeler un cloisonnement du marché du travail.

    La différence essentielle d’avec les pratiques d’hier est évidemment qu’aujourd’hui un tel cloisonnement n’est pas condamné, mais au contraire soutenu jusque dans les rangs patronaux, pour la raison vraisemblable mais inavouée que ceux-ci y trouvent un moyen de se prémunir contre la sous-enchère de compétiteurs externes.

    Lire la suite