03/07/2018

Sans l’ouverture au monde, point de salut

La réponse des populistes de tous bords à la crise migratoire et plus largement aux bouleversements en cours est un grave danger pour la prospérité, alors que paradoxalement leur vision à courte vue fait croire qu’ils vont pouvoir au contraire la sauver.

Dans sa forme la plus élémentaire, leur proposition tient en trois slogans: sauvegarder les emplois par la fermeture des frontières, relever les salaires et les retraites, baisser les impôts.


Il ne faut pas s’imaginer que seuls les Donald Trump, Viktor Orban et autres Andrés Manuel Lopez Obrador promettent ainsi la lune. Même chez nous, le glissement vers les solutions simplistes emporte de plus en plus l’adhésion. La notion de préférence par exemple – qu’elle soit locale, cantonale ou nationale – est désormais «salonfähig» comme disent nos compatriotes ; elle est devenue parfaitement convenable, alors qu’elle constitue si l’on y réfléchit une violation flagrante des principes centraux de non discrimination et d’égalité des conditions de concurrence.

Ce ne sont pas là des concepts purement théoriques. Le repli sur les seules ressources domestiques entraîne fatalement une hausse des coûts de production, et donc une baisse du niveau de vie des populations qu’il est censé protéger. L’augmentation des dépenses publiques couplée à une baisse des impôts fait exploser les déficits et conduit là encore, pour les générations futures surtout, à un recul de la prospérité.

Comme l’avaient relevé l’an dernier dans leur rapport les économistes de l’European Economic Advisory Group, «les populistes proposent des mesures destinées à ceux qui redoutent de perdre leur statut social et qui se sentent abandonnés par les dirigeants politiques en place». Nul besoin de chercher ailleurs les succès électoraux du Mouvement 5 étoiles puis de la Ligue du Nord en Italie, de l’AfD en Allemagne, des anti-européens un peu partout comme ceux, plus près de nous, de l’UDC blochérienne ou localement du MCG.

C’est un fait que la mondialisation et les bouleversements technologiques qui l’ont permise ont creusé les inégalités entre «ceux qui savent» – et en profitent – et les laissés pour compte. Même s’il est statistiquement prouvé que le niveau de vie des catégories les plus modestes a partout augmenté en termes absolus, la fortune des plus riches parmi les riches s’est indécemment multipliée, tandis que les classes moyennes n’ont guère profité de la hausse des produits intérieurs bruts.

Ce qui a donc manqué, c’est une capacité suffisante des gouvernants à prendre en compte la part légitime du mécontentement populaire et à y répondre par des mesures appropriées dans les quelques directions qui ne remettraient pas en cause l’objectif, essentiel, du redressement des comptes publics. Par exemple, suggèrent les auteurs du rapport, en mettant en place une fiscalité plus redistributive, en investissant massivement dans la formation professionnelle et la construction de logements, et pourquoi pas en reprenant l’idée d’un revenu universel. C’est ainsi que l’on couperait l’herbe sous les pieds du populisme. Et que l’on ne passerait pas à côté d’une chance exceptionnelle : ces migrants, qui font tellement peur, sont pourtant le meilleur sinon l’unique moyen de remédier à l’érosion mortelle des équilibres démographiques dans nos sociétés occidentales vieillissantes.

08:58 Publié dans Air du temps, Chômage, Croissance, Démocratie, Emploi | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le problème c'est que pour survivre économiquement nous devons mourir identitairement.

C'est l être contre l'avoir .

Écrit par : norbert maendly | 03/07/2018

Un article sur un sujet implique d’avoir un minimum d’objectivité et de réalisme.

Effectivement, ce qui me déplait dans votre article, c’est que vous dénigrez avec un dédain suffisant les personnes qui ont le malheur de ne pas partager vos opinions en les traitant de populistes, voire de personnes fermées à l’ouverture au monde.

Le protectionnisme, comme vous le savez très bien, offre également certains avantages telles que :

La protection de l’économie des concurrences étrangères
Protection du marché intérieur en favorisant les produits locaux et par conséquent de l’emploi.
Maintenir une indépendance économique
Protection des secteurs clés ou de secteurs en difficulté
Réduction de l’emprunte écologique, diminution de la pollution des transports.
Limitation des risques sanitaires et de sécurité
Interdire les importations de produits fabriqués dans des conditions inhumaines et misérables.
« L’enfer des pauvres fait le paradis des riches. V. Hugo ».

Je ne suis pas partisan du protectionnisme, mais la complexité des relations économiques et humaines nécessite un peu d’objectivité et non un article réducteur essayant de démontrer aux lecteurs que : « Sans l’ouverture au monde, point de salut. »

Écrit par : Boccard | 03/07/2018

L'érosion démographique n'est pas/plus un problème. La révolution technologique qui s'annonce (IA, ...), va changer la structure économique. Il y aura moins besoin de travailleurs. C'est le chômage qui m'inquiète.
Le Japon a fait le pari de la baisse démographique couplé à la robotisation.

De plus, la société survit dans la stabilité et non dans le déséquilibre. L'immigration non contrôlée participe à la déstabilisation, et indirectement pose question dans la population sur la pertinence des valeurs humanistes européennes.

Et finalement, les partis populistes sont plus fort non parce que leurs idées font mouches, mais parce que les populations en ont assez des réponses molles des gouvernants.

Résoudre le problème de la migration, c'est faire retomber le populisme à ses simples militants. Donc cela éviterait pour nous, leur politique économique absurde.

Quant à la Suisse, un pays presque surpeuplé, l'augmentation de la population , n'est pas un facteur positif. L'érosion de la population est positif.
Dans le futur, rien nous dit qu'un changement de société ne va pas à nouveau faire augmenter la population.

Contrôler la population, c'est assurer notre futur.
Je ne parle même pas de l'identité dont il est évident qu'il participe à l'équilibre personnelle de la majorité de la population.

Écrit par : motus | 03/07/2018

Mais quelle ouverture prônez-vous M. Stepczynski - celle voulue par le FMI?

Le rapport que vous soutenez est en soi une provocation populiste, d'un cynisme crasse. Par exemple,

quid du CTE - exemple typique d'un unilatéralisme mondialiste, ou monopole économique mondial, imposé sans débats, contestation ni aucune contre-partie par un ou 2 groupes à n'importe quelle nation dans le monde, en négation de tous droits souverains, et en toute impunité.

CTE, lourd sujet, absent et inconnu des médias. Seul Mediapart soulève le lièvre (petit résumé dans le Temps.ch)

https://blogs.mediapart.fr/daniele-lorut/blog/190618/ue-reveil-dun-leviathan-geopolitique-le-traite-de-la-charte-de-l-energie

Écrit par : divergente | 04/07/2018

Rien ne vous empêche d'accueillir dans votre domicile, plusieurs migrants !

Ce que vous avancez ne tient pas debout, d'ici 2050, la population africaine passera de 1 milliards à 2 milliards, qu'est-ce le fait d'accueillir 1, 2, 3, 4 millions de migrants pourrait bien changer ?

Je vous ai demandé d'accueillir quelques migrants dans votre domicile, mais également, pourquoi n'iriez pas vivre dans le quartier de Breil à Nantes ?

Il s'agit d'une invasion revendiquée et non d'immigration et d'intégration !

Concernant Donald Trump, là encore, savez-vous que le Canada impose une taxe de 300% sur les produits laitiers "made in USA" et quantité d'autres mesures protectionnistes visant à pénaliser l’économie US !

Lorsque nous parlons des mesures protectionnistes imposées par la Chine sur ses importations, d'ailleurs le président chinois a admis les propositions de Donald Trump, alors qu'elles sont bien plus contraignantes que celles proposées par Trump à l'Europe, finalement vous seriez pour des mesures allant à sens unique ?

Essayer d'importer des produits alimentaires US en Europe et en Suisse, Donald Trump ne demande même pas le dixième de ce que l'Europe impose comme taxes d'importations envers les produits US !

Ce qui est dérangeant lorsque les médias parlent de Trump, c'est systématiquement inversé, comme cette affaire de séparation des enfants de leurs parents pour les immigrants illégaux, c'est au contraire Trump qui vient d'abolir cette mesure qui avait été instaurée par Carter le démocrate il y a plus de 40 ans et l'ensemble de la "presse", n'ayant rien d'autre contre le président, à nouveau, inverse tout et accuse Trump de choses dont il n'est absolument pas responsable, voir au contraire qu'il corrige !

C'est consternant et je suis étonné que sur des blogs, de voir que des individuels réactivent les mêmes sornettes propagandistes que dans la quasi-totalité de cette presse coupable de désinformation systématique !

Écrit par : Corto | 04/07/2018

Je me suis toujours demandé pourquoi tous ces socialistes n'étaient pas allé vivre dans les pays de l'Est au moment de la chute du mur, pour coller avec leur idéal de vie et leurs aspirations. En général, cela mets fin à toute discussion avec un membre du facisme internationaliste.

Écrit par : Laurent Lefort | 04/07/2018

"ces migrants, qui font tellement peur, sont pourtant le meilleur sinon l’unique moyen de remédier à l’érosion mortelle des équilibres démographiques dans nos sociétés occidentales vieillissantes."
Hmmm... Ils font comment au Japon?
Les migrants? Une main d'oeuvre très bon marché et corvéable.
Ce qui évite de rémunérer correctement les travailleurs locaux, de leur offrir des logements suffisamment grands et abordables financièrement, ce qui aurait pu les inciter à faire plus d'enfants. Surtout qu'un enfant coûte cher: crêches, écoles, santé, etc. Autant importer gratos des esclaves ou peu s'en faut. C'est tout bénef. Question: pour qui?
Au pouvoir nous n'avons que des opportunistes qui n'ont aucune vision de l'avenir. Ils ne sont capables que de penser en termes de "croissance".
Et d'insulter par le mot "populistes" ceux qui ne pensent pas comme eux. C'est vrai il vaut mieux changer le peuple quand le peuple devient "populiste". Et donner le droit de vote aux étrangers pour mieux y parvenir.

Écrit par : Daniel | 05/07/2018

Daniel, ce n'est pas tout à fait exact !

Allez dans les quartiers français peuplés par des habitants issus de l'immigration, 50% de chômage selon statistiques les plus optimistes, des failles composées de plusieurs épouses et parfois de dizaines d'enfants lâchés dans la nature dès l'âge de 3 ans et un patriarche qui cumule les allocations et autres subsides sans jamais sortir planter un clou de toute sa vie !

Ne me dite pas que ce type de population rentabilisera l'état ??

Je n'aborde même pas les trafics, vols, arnaques, usurpations de la sécurité sociale et autres activités liées aux filières criminelles !!

Écrit par : Corto | 05/07/2018

En Allemagne, le gouvernement a prévu une période de 5 ans pour que 30% des migrants travaillent et deviennent autonomes !

Plus de 30 milliards supplémentaires viennent d'être ajouté au budget allemand afin d'entretenir l'encadrement des migrants, soit un total de 110 milliards !

Faites le calcul, 110 milliards pour entretenir une population inférieur à 3 millions d'individus, c'est au delà des coûts consacrés aux aînés par 3 !

Écrit par : Corto | 05/07/2018

Allemagne : un diplomate iranien arrêté pour planifier une attaque

Un diplomate iranien est une des quatre personnes arrêtées dans un complot visant à bombarder un rassemblement de dissidents iraniens.

Deux suspects ont été arrêtés en Belgique au cours du week-end, transportant 500 grammes de triacetone triperoxyde (TATP), un produit chimique explosif utilisé dans des attentats suicides et des engins explosifs improvisés. La police a également trouvé un détonateur dans la voiture d'un des deux suspects.

Les suspects ont été identifiés comme Amir S., 38 ans, et Nasimeh N., 33 ans. Ils sont accusés de tentative de meurtre terroriste et de préparation d'un acte terroriste, selon les procureurs belges et les services de renseignement.

Un autre suspect a été arrêté en France.

Un fonctionnaire de l'ambassade iranienne à Vienne, en Autriche, a été arrêté en Allemagne pour sa participation présumée au complot à la bombe.

Les suspects ont ciblé un rassemblement du Conseil National de la Resistance Iranienne (CNRI) à Paris samedi. Le rassemblement, qui a attiré des milliers de personnes, a été suivi par l'avocat du président américain Donald Trump, Rudy Giuliani.

Le porte-parole du CNRI, Sharon Gobad, a déclaré : "un complot de la dictature religieuse au pouvoir en Iran pour mener une attaque terroriste contre le grand rassemblement de la résistance iranienne à Villepinte a été déjoué."

"Les terroristes du régime clérical en Belgique, avec l'aide de diplomates du régime, avaient comploté cette attaque. Un homme et une femme impliqués dans le complot ont été arrêtés par les autorités belges."

"La femme était venue en Belgique d'Iran en 2009. Un diplomate du régime iranien qui était impliqué a également été arrêté en Allemagne."

"La résistance iranienne a mis en garde maintes fois contre les complots terroristes et les préparatifs de soi-disant "diplomates" du régime iranien et par les agents du ministère du renseignement et de la Force Qods des Gardiens de la Révolution dans divers pays européens."

"Les ambassades et les bureaux de représentation du régime iranien en Europe sont des centres d'espionnage et de terrorisme, et la résistance iranienne réitère une fois de plus la nécessité de les faire taire."

Écrit par : Corto | 05/07/2018

Les commentaires sont fermés.