29/10/2013

Le luxe existera toujours, mais ses adorateurs deviennent de plus en plus versatiles

Ernst Thomke, l’un des pères de la Swatch, a semé une certaine émotion la semaine dernière en affirmant que l’industrie horlogère faisait fausse route en ne s’intéressant plus qu’à la montre de luxe et en lâchant ce qui fait d’une industrie le cœur même de sa raison d’être, savoir la production de masse. Il a reçu quelques jours plus tard un appui indirect de la part de la Commission de la concurrence, qui vient d’accepter de limiter à 2019 l’obligation faite à Swatch Group de livrer des mouvements mécaniques au reste de la branche. Le pas est encore timide, mais il signifie que des maisons qui n’ont souvent d’horloger que le nom, si prestigieux soit-il, devront apprendre à nager seules.

Lire la suite

09:23 Publié dans Industrie, suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

22/10/2013

La dette des Etats-Unis n’est pas une dette comme les autres

Pour gigantesque qu’elle semble et est effectivement devenue, la dette publique des Etats-Unis n’est pas tout à fait une dette comme les autres. D’abord, son trait caractéristique est d’être détenue pour moitié par des créanciers externes.

C’est également vrai de la dette d’autres pays, mais les créanciers, moins officiels que privés, de ces derniers en détiennent pour des raisons tout différentes : les banques centrales de Chine et du Japon ont accumulé en quantité des bons du Trésor américain parce qu’elles y voyaient et continuent pour l’instant d’y voir une manière commode et sûre de placer leurs considérables réserves de change, tandis que les banquiers allemands et les assureurs français détiennent de la dette publique portugaise parce que celle-ci offre un rendement intéressant en échange certes d’un risque élevé – mais qui ne risque rien n’a rien.

Lire la suite

07:32 Publié dans Dette, Dollar, Etats-Unis | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

15/10/2013

USAM, USS, même combat

Par un singulier rapprochement, l’Union Syndicale Suisse (USS) rejoint l’Union suisse des arts et métiers (USAM) dans son opposition au durcissement de la loi sur les cartels.

L’hostilité du petit patronat ne date pas d’hier ; elle se manifestait déjà il y a une soixantaine d’années lors des premiers balbutiements de la législation suisse en matière de concurrence. En revanche celle du monde syndical, habituel pourfendeur du pouvoir économique tel qu’incarné par les cartels et les monopoles, est plus surprenante. Elle était apparue il y a deux ans à l’annonce du projet de révision de la loi de 1995 présenté par le Conseil fédéral, et vient de se manifester une nouvelle fois par le report, à une très courte majorité, de son examen par la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (à la différence de celle du Conseil des Etats, qui l’avait accepté moyennant quelques retouches en mars dernier).

Lire la suite

07:59 Publié dans Concurrence, Prix, salaires, revenus, suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/10/2013

Marché des devises: La main dans le sac

Lorsque, en juin dernier, la Financial Conduct Authority (l’équivalent britannique de notre Finma, désormais aussi à l’œuvre) annonça ouvrir une enquête sur de possibles manipulations de cours des devises, il était déjà de notoriété dans les milieux professionnels du courtage que de subites et importantes variations se produisaient régulièrement sur le marché des changes quelques dizaines de secondes avant le fixing londonien de 16h, quand s’établissent les cours auxquels les banques se réfèrent pour comptabiliser les ordres d’achat et de vente reçus des innombrables entités (entreprises, fonds de placement, administrations publiques, etc.) formant leur clientèle, cours auxquels se réfèrent également ces mêmes entités pour arrêter, comme les normes d’audit leur en font parfois l’obligation, la valeur de leurs positions nettes en monnaies étrangères.

Lire la suite

07:12 Publié dans Banques centrales, Monnaie, Prix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/10/2013

Comparaison n’est pas toujours raison

L’Allemagne d’Angela Merkel souffre-t-elle, comme cela a été affirmé à réitérées reprises pendant la campagne électorale, d’un gros retard dans ses infrastructures ? Pour savoir ce qu’il en est au juste, un détour s’impose par la comptabilité nationale telle que l’OCDE, notamment, l’établit pour l’ensemble de ses membres. Or que disent les chiffres ? Eh bien oui, si l’Allemagne n’est pas trop mal lotie en matière de formation brute de capital fixe (les investissements, dans la terminologie statistique) quand on la compare à certaines des économies occidentales, elle demeure assez loin derrière d’autres, et notamment assez loin de la Suisse.

Lire la suite

08:45 Publié dans Démocratie, Europe, gouvernance | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |