30/04/2013

Sous le chômage, l’Europe bouge

Trois nouvelles, qui apparemment n’ont rien à voir, ont fait ces temps-ci les titres de la presse européenne. Jeudi dernier, El Pais annonçait que l’Espagne en crise avait franchi la barre des 6 millions de chômeurs et enregistrait, avec 27,16%, le taux de chômage le plus élevé de son histoire. Une semaine plus tôt, le Financial Times notait que la Pologne, exportatrice il y a quelques années encore de sa main-d’œuvre, voyait désormais affluer des travailleurs espagnols, portugais et italiens. Plus de 10% des quelque 100'000 personnes qui y sont d’ores et déjà occupées dans l’outsourcing sont de nationalité étrangère, et ce secteur, en forte expansion, devrait croître de près de 20% cette année. Après le plombier polonais débarquant à l’ouest, voilà donc l’informaticien du sud venant s’installer sur les bords de la Vistule (où l’on compte aussi un ou deux milliers de Grecs, mais d’immigration plus ancienne).

Lire la suite

08:39 Publié dans Chômage, Croissance, Europe | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

23/04/2013

L’or chute. Plus que les yeux pour pleurer…

Que n’avait-on dit – et spéculé – sur l’or et ses vertus soit disant protectrices, en particulier dans les périodes agitées ! Que n’avait-on énoncé de définitif au sujet du caractère prétendument irréversible et quasi naturel de sa hausse, dans un monde inondé de papier monnaie et promis à l’inflation ! Eh bien voilà : en moins de jours qu’il n’en faut pour réaliser la chose, les cours du métal jaune ont chuté de plus de 12%, et même de 8,5% pour le seul lundi dernier, ramenant son prix à son niveau d’août 2011. Les malheureux épargnants qui, croyant avoir identifié la valeur refuge par excellence, en avaient acheté début octobre 2012 quand il frisait les 1800 dollars l’once (soit 55 francs le gramme au taux de change d’alors) et doivent s’en séparer aujourd’hui, n’ont plus que les yeux pour pleurer.

L’histoire est jalonnée de cassures qui n’auraient jamais dû se produire et qui se sont néanmoins produites. 

Lire la suite

07:23 Publié dans Or | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

16/04/2013

Suisse: après Charybde, bienvenue à Scylla

A peine dépouillée de son secret bancaire, voici que la Suisse risque de se trouver prochainement délestée d’un autre de ses avantages comparatifs, celui du traitement fiscal favorable qu’elle réservait jusqu’ici, sous diverses formes, aux entreprises étrangères. Ce qui menace de tomber, ce n’est pas seulement le statut d’exception que certains cantons accordent aux sociétés mixtes et autres sociétés de domicile, et dont l’abolition pourrait s’accompagner de ces moins-values par centaines de millions qui font trembler Genève.

C’est aussi, et tout bonnement, l’étiolement prévisible, à plus ou moins brève échéance, de l’intégralité de la manne fiscale représentée par l’impôt sur le revenu des entreprises multinationales.

Deux mécanismes sont ici à l’œuvre. Le premier, bien connu, est celui de la concurrence fiscale internationale. En une trentaine d’années, et alors même que son taux d’imposition combiné – Confédération et cantons – a été réduit d’un bon tiers, la Suisse est tombée de la première à la douzième place au classement, par ordre croissant, de la charge fiscale pesant sur le revenu des entreprises.

Lire la suite